Rencontrer l’auteur rédigeant les Cours Bibliques pour les pasteurs ruraux

« Réconforté dans la souffrance pour soulager autrui » (téléchargement de la ressource gratuite et interview vidéo)
octobre 3, 2017

Rencontrer l’auteur rédigeant les Cours Bibliques pour les pasteurs ruraux

rural pastors

This post is also available in: enEnglish (Anglais) esEspañol (Espagnol)

Avec l’Australie servant de base, Mme L est une missionnaire itinérante. D’une part formatrice pastorale, d’une autre développeuse de programme curriculaire, Mme L est l’auteur de cours biblique sur les 30 dernières années de son travail de missionnaire à plein temps. Avec une formation de fond qui provient de l’enseignement secondaire puis d’enseignement de futurs pasteurs et dirigeants dans un collège de la Bible, qu’elle utilise maintenant ses compétences et sa formation pour rédiger des cours bibliques faciles à comprendre et à distribuer depuis douze ans.

Son programme a parcouru la plupart des continents et servi dans 15 pays. Maintenant, elle veut partager ses ressources avec les responsables pastoraux et les entraîneurs de la GProCommission !

Nous sommes heureux de partager son travail avec vous afin que vous puissiez former des pasteurs plus efficacement à la gloire de Dieu. Ms.L a des ressources disponible en Espagnol, Portugais, Français, Russe et Malgache. Pour demander une ressource dans l’une de ces langues, s’il vous plaît envoyez en émail sur connect@gprocommission.org et écrivez « demande de ressources rurales » sur la ligne d’objet.

Mme L a gentiment partagée plus dans notre interview complète ci-dessous :


GProCommission : Quel est le plus grand défi que vous faites face à la formation des pasteurs ruraux ?

« Je suppose que c’est que je ne forme pas beaucoup souvent, directement, et face à face, comme tous les quelques mois, je suis habituellement dans un pays différent. Lorsque je visite une région, mon rôle consiste plus à équiper les pasteurs de tête (qui étaient mes anciens étudiants du collège biblique, il y a de nombreuses années) avec le matériel adéquat pour les pasteurs dans les zones périphériques dans laquelle il est le ministre. Souvent, ils me prennent dans une région ou se trouvent une conférence de pasteurs ruraux, mais en étant incertain d’y retourner encore une fois.

rural pastors

« La photo ci-dessus est que environ 69 pasteurs au Malawi n’ont jamais pu avoir une formation formelle ou biblique eux-mêmes et vivent dans des régions éloignées. Je suis tombé sur des dirigeants là et nous avons mis en place une école de trois mois où ils pourraient venir s’entraîner. Ils restaient dans la propriété de l’évêque local, dormant sur des tapis sur le sol dans de mauvaises conditions, juste pour obtenir la formation.

J’ai laissé 69 photocopies à l’évêque d’environ 20 cours en anglais et certains en Portugais pour ceux qui vivent près de la frontière mozambicaine. C’était deux jours de photocopie, mais les copies fournies deux ans de cours de trois mois de sessions de formation de cinq jours. Le nombre a augmenté à plus de 80 pasteurs ruraux, mais malheureusement, l’évêque est mort vers la fin des deux années. Sa femme a poursuivi les travaux, qui s’est tenue à la remise des diplômes pour ces pasteurs ruraux dédiés et aussi fidèlement conservé à enseigner 21 retardataires ainsi ils pourraient finir. Ces 69 pasteurs sont maintenant revenir dans leurs villages et leurs églises ruraux, en utilisant les mêmes photocopies et nous avons donné à chacun trois mois pour former leurs membres de l’église. La plupart de leurs membres d’église est analphabète. »

GProCommission : Quel est le plus grand défi face à écrire ces cours ?

« Mon plus grand défi est de fournir les dirigeants ruraux périphériques avec des cours clairs et relativement brèves (pour la simple photocopie) sur un domaine pour lequel ils ou l’église n’ont pas un fondement biblique solide. Dans beaucoup d’églises rurales, même si les gens ont des Bibles, ils ne peuvent pas beaucoup lire/comprendre, surtout si leur niveau d’éducation est faible, parce que la traduction de la Bible qu’ils utilisent est habituellement la King James, qui utilise des formes de mots (thees et thous) ils n’ont jamais entendu parler de.

Par conséquent, les cours simples, que j’écris sur un chapitre de la Bible, par exemple Romains, ne sont qu’une douzaine de pages et visent à encourager les gens à lire la Bible et suivre à travers, comme ils le font par leçons hebdomadaires, chapitre par chapitre, ensemble dans l’église. Ainsi, ces cours ne sont pas complexes, uniquement en se concentrant sur un ou deux concepts principaux dans le chapitre plutôt qu’une exégèse du verset par verset, qui les submergerait. » 

GProCommission : Combien êtes vous engagées à former chaque année ? 

« Ça ne fonctionne pas comme ça parce que je suis toujours en déplacement. En Bolivie, j’ai enseigné les séances d’au moins trois ou quatre pasteurs régionales de plus de cinquante dirigeants de chaque et laissés quelques exemplaires du cours. Beaucoup seront dupliquer et répandus à leurs réseaux. Mais je ne vais probablement pas voir ces pasteurs durant trois ans, donc je ne peux pas vraiment dire que je suis leur formatrice. De toute évidence, ce n’est pas une formation (traditionnelle), mais plus de combler les lacunes et renforcer les zones plus faibles. 

« Par exemple un jeune homme au Kenya, que j’ai rencontré par « accident » lors d’une conférence. Il a demandé pour mon email, il a pris mes cours, et au cours des dernières années a planté une église solide simplement en utilisant les cours–non pas que je recommande cela, exactement, espérons qu’il est entrain de rédiger son propre matériel maintenant. » 

GProCommission : Combien de temps avez-vous été formatrice pastorale ?

« J’ai fait un travail missionnaire à plein temps pendant près de trente ans et dans les dix dernières années, en particulier, le Seigneur a limité mon attention à aider et fournir du matériel/cours bibliques écrits spécialement pour les pasteurs ruraux qui n’ont jamais eu l’occasion d’aller au Collège biblique ou accès aux ouvrages de référence ou sur Internet. »

GProCommission : Comment êtes-vous entré en formation pastorale ?

rural church

Mme.L , planteurs d’églises rurales

« Soudainement, Dieu m’a appelé pour être missionnaire en Bolivie. Au cours des années, j’ai noté qu’il y avait généralement assez de travailleurs/missionnaires dans la plupart des régions à l’exception de ces planteurs d’églises rurales, équipiers, formateurs qui ont eu peu de formation biblique. Donc, j’ai visé pour combler cette lacune, partout où j’étais. Dieu a ouvert des portes et j’ai poursuit sur cette voie. J’achetais souvent, de bons dirigeants, des tas de bon livres chrétiens dans les librairies chrétiennes dans les villes, mais alors ils ne pouvaient pas faire face aux commentaires « complexe » une lecture lourde etc., donc j’ai alors commencé à écrire mon simple, bref cours qui n’étaient pas si intimidant pour beaucoup. »

« Comme je le vois, un grand nombre de pasteurs ruraux sont déjà dans l’évangélisation, présentant l’Évangile et sauvent des personnes parce qu’ils savent leur culture, langue, etc., bien mieux que n’importe quel étranger. Cependant, beaucoup n’ont pas de disciple et la formation. Donc mes cours se concentrent d’avantage sur la vie de disciple et matériel de formation biblique, surtout comme la Bible principale ou seule traduction disponible dans certaines régions dans certaines langues (espagnol, portugais et russe, par exemple) est encore roi James. »

GProCommission : Quel est votre ministère et votre parcours éducatif ?
« Mon ministère est de servir comme missionnaire australienne des assemblées de Dieu depuis vingt ans (principalement en Bolivie, le Mozambique et l’Ukraine) et puis ministère itinérant permanente de dix ans essentiellement un Aaron ou Hur, aider et mieux équiper les pasteurs nationales permanents de « Moïse sur le terrain », etc. et les pasteurs surtout ruraux. Du coté de mon éducation, j’ai un baccalauréat en Bible et Théologie et aussi une maîtrise en Théologie. »

GProCommission : Quel est votre plan d’action ?

« Je n’ai pas vraiment un ; Je vais au prochain pays, prie et jette un coup d’œil à ce que les principaux domaines de besoin sont et puis je fais ma part pour le remplir en écrivant et en enseignement. Je vais aller en Espagne prochainement pour travailler avec les planteurs d’église immigrants boliviens. Bien qu’ils n’aient pas vraiment les mêmes défis d’une église rurale, beaucoup de choses sont similaires. Les Boliviens apprécient les documents écrits, surtout comme beaucoup de mes contacts il viennent d’un milieu éducatif basique. »

GProCommission : Combien coûtent les cours ?

« Ils sont tous disponibles gratuitement à quiconque [avec] aucune obligation, [et] pas besoin d’utiliser mon nom. Je ne cherche pas de promotion, renommée ou un nom, etc, juste pour être un petit maillon de la chaîne, pour augmenter la formation de–surtout–pasteurs ruraux, dont beaucoup ont des niveaux d’alphabétisation inferieurs, ont eu peu d’occasions d’aller au Collège de la Bible, ou ont un accès limité aux ressources bibliques et théologiques, etc.. Voilà ma vision principale. »

GProCommission : Combien de cours sont disponible et dans quelle langue ?

rural pastors

« Bien que simple, l’idée est que la personne à la tête du groupe, si un nouveau planteur d’église ou chef de groupe de cellules, peut prendre le plan de leçon, chercher Dieu, puis le développer ou supprimer des parties avant qu’il donne en fait la leçon. Les leçons sont dans Word et pas en format PDF logiciel en partie pour cette raison, mais aussi parce que dans certains pays (comme la Bolivie), la page, format de page et format de l’imprimante sont différentes de la mienne et une leçon ne rentre pas sur une seule page sans ajustement, etc si quelqu’un veut utiliser tout le matériel, il devrait se sentir libre de les formater ou de les modifier dans n’importe quel façon. [1]

GProCommission : Quels matériaux avez-vous pu utiliser de GProCongress ?

« J’ai aimé la plupart des sessions parallèles et des témoignages, mais surtout, j’ai utilisé beaucoup des enseignements sur les sessions du jour sur la croissance saines des pasteurs, des églises en santé et des sociétés en meilleure santé. J’ai écrit un cours de base à l’aide de ce matériel. Ce matériel, en particulier, m’a aidé à mieux ministrer aux pasteurs ruraux en Bolivie au cours des huit derniers mois, et je vais l’utiliser à l’avenir partout où je vais. »

GProCommission : Qu’avez-vous appris par le biais de la GProCongress ?

rural pastors

GProCongress

« J’ai aimé l’accent mis sur la façon dont les pasteurs sains conduisent à des églises saines, qui conduisent à une société saine, touchée par le Christ—j’ai aimé cela tellement que j’ai écrit un résumé de mini-cours sur cela. J’ai aimé aussi vraiment rencontrer tant de pasteurs ruraux de tant de nations. Je logeais dans un hôtel très éloigné, donc parfois avec la pluie j’ai été coincé sur le bus trois heures, mais c’était génial comme j’ai pu écouter des histoires de tant de pasteurs et de leur offrir les cours. Beaucoup ont été ravis et m’ont écrit par la suite, et j’ai pu envoyer des cours sous forme de pièces jointes.

« Après le GProCongress, délégués du Kenya, au Rwanda, en Haïti, Brésil, Argentine, Colombie, Indonésie, Inde, Kenya, Myanmar et plus, ont demandé les cours par email, et j’ai envoyé plusieurs lots. Dès leur réception, ils étaient très reconnaissants. Certains ont dit qu’ils utilisés les cours à la pastorale des sessions de formation, plus particulièrement aimé l’un « Devenir plus comme Jésus, » et beaucoup m’ont demandé de les visiter, de leur faire des conférences, etc., ce qui n’a pas été vraiment possible comme je suis sur mes propres circuits, mais je considérerai apparaitre dans le voisinage à l’avenir, selon ma santé. »

Appel à l’ACTION : Nous sommes ravis de partager les ressources de Mme L avec vous. Notre défi à vous consiste à utiliser à bon escient ces outils donnés par Dieu. Pour demander une ressource en Espagnol, Français, Portugais, Malgache et Russe, envoyez nous simplement un émail et écrivez « demande de ressources rurales » sur la ligne d’objet.

S’il vous plaît écrivez nous et dites-nous comment vous utilisez ces cours afin que nous puissions partager et nous réjouir des témoignages ensemble.


[1] Moi, Julia Love, l’auteur de la gamme de formation de base et disciple cours destinés aux pasteurs ruraux, donne GProCommission et des pasteurs/personnes auxquels ils sont associés par le droit de copier et faire preuve de souplesse avec n’importe lequel des cours, auxquelles je leur ai envoyé, d’utiliser les cours entièrement ou en partie, ou de les adapter à leur situation locale. Il n’y a aucun droit d’auteur.

 

2 Comments

  1. TOLNO Moise Sidiki dit :

    Merci d’avoir me faciliter la tache en m’envoyant vos ressources en français. Je m’attends de vous l’un des cours pouvant me permettre d’enseigner les pasteurs. Cela me permettra de respecter l’engagement que j’ai pris en Thaïlande pour relever ce défi mondial qui est la formation des pasteurs saints pour implanter des églises saintes et la société sainte pour la gloire de Dieu. A bientôt !

    • GProCommission dit :

      Salut TOLNO Moise Sidiki,
      Merci de nous avoir écrit. Alors, on commence d’introduire les ressources en français. Un de notre GProCollègues vous enverra un email pour plus d’information à propos de ce que vous envisager faire.
      Que Dieu vous bénisse!
      À Bientôt!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :